Tchad : une rentrée scolaire incertaine

Article : Tchad : une rentrée scolaire incertaine
10 septembre 2016

Tchad : une rentrée scolaire incertaine

Alors que les cours débuteront bientôt pour le compte de l’année
scolaire 2016-2017, visiblement beaucoup d’établissements
primaires et secondaires de la capitale tchadienne ne sont pas prêts à
accueillir les élèves qui attendent impatiemment la reprise des cours.

En effet, après avoir effectué un tour dans plusieurs écoles
primaires et secondaires de la capitale, le constat est presque le
même dans les établissements publics. Ces derniers sont complètement
inondés par les eaux des pluies à cause de manque de canalisation et
seront donc pratiquement pas prêts pour la rentrée scolaire 2016-2017
pourtant prévue officiellement pour le 15 septembre par le ministère
de l’éducation nationale et la promotion civique.

Pour preuve, le lycée de N’Djari et l’école communale d’Amriguebé
situés respectivement au 8ème et 5ème arrondissement sont devenus des
véritables mares d’eau. Les élèves qui sont nostalgiques des cours
après trois mois des vacances devront encore patienter un peu plus
pour retrouver le chemin de l’école.

Ecole communale d'Amrigubé
École communale d’Amrigubé

Cependant, les responsables des ces écoles affirment que la rentrée
aura bel et bien lieu à la date prévue malgré ce grand défi. Chose peu
probable vu l’état actuel de ces établissements.

Fort de ce constat, je n’arrive pas à croire que la rentrée scolaire
aura lieu dans certaines écoles primaires et secondaires à cause des
inondations. Pour ce faire, les établissements publics doivent être
dotés de moyen conséquent qui leur permettra d’assurer le suivi et
l’entretien des écoles surtout en saison pluvieuse. Car, cela permet
aussi de préparer la prochaine rentrée dans le respect du calendrier
scolaire.

Partagez

Commentaires